Hannes Herrmann Interview

You can find HERE, on the website of bike brand Crewkerz, a nice interview with Hannes Herrmann about his very first experience at WBC. We also copied the entire interview HERE in Google Translator for your convenience.  

We are glad to hear that Hannes enjoyed our races. At the same time we regret to read that other German riders would like to compete in our competitions but they are prevented to do so. We shouldn't build boundaries in our small sports. We should accept all interested riders to compete in races of all federations. We are interested to hear your thoughts on this!

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Hannes Herrmann roule maintenant depuis plusieurs années sur des vélos Crewkerz. Le talentueux pilote allemand n’est pas seulement un compétiteur de haut niveau puisque sa principale activités consiste à effectuer des démonstrations de trial lors de divers évènements, qu’il s’agisse de manifestations sportives ou de spectacles au sens le plus large du terme, le tout au sein d’une structure professionnelle de qualité. Hannes, de manière un peu improvisée, a décidé cette année de participer aux Championnats du Monde de biketrial qui se déroulait courant aout en Sardaigne. Notre valeureux pilote est allé décrocher un titre mondial Sénior lors de cette épreuve organisée sous l’égide de la BIU (Biketrial International Union), une fédération parallèle au circuit plus traditionnel de l’UCI (Union Cycliste International). Alors Hannes, cette expérience en Sardaigne ?

WBC 2018 Podium Senior

Hello Hannes, tu viens de rouler en Sardaigne à l’occasion du mondial de biketrial BIU. Pourquoi cette décision ? Avais-tu déjà roulé sur des courses organisées par cette fédération ?
Ce fut réellement une inscription de dernière minute. L’un de mes shows a été annulé et je me suis retrouvé avec du temps libre. Un ami avait déjà prévu de se rendre en Sardaigne sur cette course et nous en avons parlé à ce moment-là. J’ai réservé mon vol seulement deux semaines avant l’épreuve et nous nous y sommes rendus ensemble. Ce n’était pas ma première participation BIU, voilà plus de 10 ans de ça j’y avais déjà posées les roues. Le problème est que la fédération allemande (ndr : sous égide UCI) a toujours interdit à ses pilotes de prendre part aux courses BIU. Pour cette raison, afin d’éviter les sanctions, je ne m’y suis plus jamais rendu. Aujourd’hui les choses ont changé : je roule en compétition uniquement pour le fun, mon job c’est le show, et j’ai pris le risque de prendre à nouveau le départ en BIU. De nombreux pilotes allemands aimeraient pouvoir participer à ces courses. Ils ne le font pas par peur des conséquences, comme moi autrefois. Bon, pour l’instant ma licence n’a pas sauté (rire), c’était génial de rouler sur ce championnat. 

Tu as gagné ta catégorie, te voilà Champion du monde ! Que penses-tu du niveau BIU ?

Le niveau en Elite est impressionnant, surtout pour un pilote comme moi qui est habitué aux tracés UCI. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité m’aligner en Sénior afin de vraiment m’amuser à franchir les obstacles. Je ne voulais pas entrer dans un jeu de calcul de pieds à poser ou non, juste du fun !

Aujourd’hui, sur les courses UCI, les pilotes roulent essentiellement sur des obstacles artificiels. Heureux de rouler sur terrain naturel en Sardaigne ?
Très heureux oui ! C’était génial de pouvoir rouler sur du pur naturel, comme voilà des années de ça au début du trial. Toutes les zones étaient tracées en forêt, c’était super.

Un mot au sujet de ton vélo, le Jealousy 26 Ultimate ?
Proche de la perfection, une fois de plus. Comme toujours, l’innovation au service de la performance. J’ai confiance en mon matériel, je ne me pose pas de question et c’est ce que j’aime.

 Des objectifs pour les mois à venir ? Et l’an prochain, te revoit-on en BIU ?
Il est évident que mon principal centre d’intérêt se trouve dans mon métier, celui qui consiste à donner des shows. Cela dit, si mon calendrier me le permet, j’aimerais rouler lors du prochain mondial BIU, et cette fois-ci en catégorie Elite !

Congratulations Hannes !
Go ahead !

 (Credit: www.crewkerz.com )

 

Pin it